Bilan de santé drépanocytose

La santé du drépanocytaire demande un suivi attentif et périodique, un bilan qui demande souvent des moyens financiers.

En effet, la drépanocytose est l’une des maladies génétiques faisant le plus d’impacts sur les différents organes du malade, impliquant ainsi, plusieurs spécialités. Un point de santé permet de prévenir la venue de complications et de faire un diagnostic pour une prise en charge rapide ou dans les meilleurs délais.

Une chose est certaine, les dommages occasionnés par la drépanocytose engagent souvent le pronostic vital ou fonctionnel des organes atteints. Cet article est fait dans le but d’informer sur l’importance du bilan de santé et donner quelques analyses à faire pour un drépanocytaire.

Bilan de Santé du Drépanocytaire

Le bilan de santé peut se définir comme une investigation plus ou moins complète de l’organisme, dans le but d’évaluer l’état de santé d’un individu. Dans le cas du drépanocytaire, c’est l’occasion de voir l’impact qu’a la maladie sur ses différents organes, évitant des surprises lors de sa croissance dans le temps.

L’anémie falciforme dont souffre le patient atteint de drépanocytose, cause malheureusement beaucoup plus de dégâts que nous le pensons, et que j’ai appris à mes dépends:

  • Nous pouvons avoir une atteinte au cœur 
  • Au foie
  •  Aux reins
  • Aux yeux
  • etc…

Il est donc très important pour le drépanocytaire d’avoir un bon suivi médical accompagné d’un bilan de santé annuel en fonction des cas.

Quels examens pour le bilan?

Selon l’âge du drépanocytaire et de son contexte médical, il pourra être emmené à faire différentes analyses. Le contenu est laissé à l’appréciation du médecin suiveur.

1- Le bilan biologique

Le bilan biologique va consister à faire une série d’analyses de sang, pour vérifier certaines constantes : le taux d’hémoglobine, la numération des réticulocytes ( globules rouges jeunes), la bilirubine totale et conjuguée etc..

Pour les drépanocytaires ayant un antécédent transfusionnel, il ne faut pas omettre les sérologies VIH et hépatites.

2- L’échographie abdominale et écho-cardiogramme

L’échographie abdominale, servira à ausculter certains organes dont les atteintes chez le drépanocytaire sont fréquentes ; Entre autres, le foie, la rate, etc.

Votre médecin suiveur en fonction de l’évolution de la maladie et de votre âge pourra vous prescrire les analyses.

L’écho-cardiogramme va aider à vérifier la structure et le fonctionnement du cœur du patient drépanocytaire.

3- La radiographie du bassin

La radiographie du bassin, va permettre de voir l’évolution ou de prévenir les complications d’ostéonécrose. Elle est vivement conseillée chez les enfants drépanocytaires à partir de 6 ans. La radiographie du thorax pourra aussi être effectuée en fonction des antécédents.

 

4- ORL et Ophtalmologique

Il faut prévoir pour les drépanocytaires de forme SS, dès l’âge de 6 ans, un bilan Ophtalmologique et ORL (Oto-Rhino-Laryngologiste), pour prévoir l’impact que pourrait avoir la maladie sur la vue et l’audition ; Bien sûr selon l’avis de votre médecin suiveur.

 

 

Pour finir, la drépanocytose a énormément d’impact sur le malade tant psychologique que physique. Nous devons apprendre à prendre soin de nous. Ne pas attendre la dégradation de notre état de santé, mais anticiper sur la maladie.

En ayant un très bon suivi médical et faire une vérification de tous nos différents organes, nous pouvons avoir une bonne vue sur notre état de santé.

Par contre, ces analyses demandent, par moment, beaucoup de moyens financiers et cela n’est pas donné à tous. Notre volonté est de voir, dans les pays Africains, en particulier la Côte d’Ivoire, des centres spécialisés pour la drépanocytose et la mise en place d’une réelle prise en charge des soins des drépanocytaires.

Prenez soin de vous, cet article est ouvert à toutes suggestions dans le but de nous améliorer.

Donald ABAKA

Commentaires Facebook
Share