Durant ma petite vie de drépanocytaire, j’ai beaucoup souffert de carence alimentaire et c’était un véritable challenge pour moi de prendre des kilos, un effort surhumain pour les conserver. Cette particularité est remarquée chez la plupart des drépanocytaires que l’on reconnais très vite par le petit index de  masse musculaire (quasi chétif) avec la belle coloration jaune des yeux (rires l’on se reconnait entre mille). Il nous faut donc une bonne diététique.

J’ai donc décidé de partager ce petit article parmi les règles d’or, pour nous permettre d’avoir une alimentation équilibrée, l’un des premiers remèdes contre la drépanocytose (bien manger vaut mieux que mille prises de médicaments).

Les Règles diététiques du drépanocytaire

Du latin diaetetica, « ensemble des règles à suivre pour un régime équilibré« , la diététique s’apparente à un moyen d’agir sur sa santé et sa forme via l’alimentation. De nombreuses carences alimentaires sont remarquées chez la plupart des personnes atteintes de la drépanocytose, liées directement aux choix alimentaires et très souvent à la maladie : hémolyse, crise vaso-occlusive qui nous font perdre nos kilos si chèrement acquis.

Il est donc plus qu’opportun d’avoir une alimentation équilibrée et au besoin faire appel à la consultation d’un diététicien serait un véritable atout.

1- Vitamines B12, B9 et Fer

Le drépanocytaire a une forte carence en vitamine B12, il pourra donc corriger cette carence en apport de certains aliments. Nous ne les citerons pas tous de peur d’être trop long :

Les informations ci-dessous rassemblent certains des aliments principaux contenant de la vitamines B12. Il faut retenir que la vitamine B12 est très thermosensible (sensible à la chaleur) et par conséquent, que ces chiffres chutent considérablement lorsque ces différents aliments sont cuits.

  • Pour les carnivores

Vous trouverez la vitamine B12 dans :

 

  • Pour les végétariens 

Pour les drépanocytaires végétariens, ne consommant pas de viande ou poisson mais acceptant les produits issus des animaux, lait, fromage, œufs, … il y a de bonnes possibilités d’avoir des apports en vitamines B12 via l’alimentation. Le camembert, l’emmental, le gouda, les œufs de poule, sont les aliments de cette catégorie qui contiennent le plus de vitamine B12. Le lait et le yaourt en revanche n’en contiennent que des quantités faibles.

  • Le Fer

Le problème de certains drépanocytaires est le plus souvent celui d’une surcharge martiale (taux de fer présent dans l’organisme trop important) liée aux transfusions itératives et à l’hémolyse chronique. il ne faut pas apporter de supplément martial chez les drépanocytaires qui bénéficient d’un programme de saignées dont le but est de provoquer une carence en fer pour diminuer le taux d’hémoglobine et la viscosité sanguine.

Pour les aliments riches en Fer vous pouvez lire cet article.

  • Vitamine B9

Une carence en folates (vitamine B9) est très fréquente du fait de l’hémolyse chronique et d’un déficit alimentaire. Le drépanocytaire devra avoir un supplément en acide folique (5mg/jour selon le niveau du déficit).

Vous trouverez la vitamine B9 dans : le foie (bœuf, poulet), les légumes verts foncés (épinard, choux de Bruxelles, chou vert, haricots verts, avocat, laitue, mâche, fenouil, concombre,…), les légumineuses (lentilles, pois chiches, soja, haricots en grains…), les levures (levure de bière), le jaune d’œuf, la viande (bœuf et veau), les céréales complètes, les autres légumes (asperges, champignons, betteraves, carottes, pommes de terre, endives,…), les fruits (banane, orange, framboise…), les fruits secs (noix), le lait et le fromage…

 

Prenez soin de vous.

 

Donald ABAKA

#DrépaConseils#DrépaAstuces#Drépanocytose#Drépanocytaires#SickleCell

Commentaires Facebook
Share