Plus jeune, j’avais souffert d’incontinence urinaire du fait de la drépanocytose. Je me réveillais en sursaut sur mon lit, encore une fois mouillé malgré tous mes efforts et promesse personnelle de ne plus avoir ce sentiment désagréable et honteux pour l’enfant de mon âge.

Cet article traite de l’incontinence urinaire chez l’enfant atteint de drépanocytose.

L’incontinence ou énurésie nocturne

Elle se caractérise par le fait que de manière inconsciente et involontaire surviennent les urines durant le sommeil chez l’enfant de plus de cinq ans ou l’adulte. En termes plus simple c’est « faire pipi au lit« 

Énurésie nocturne

Elle est due à un sommeil parfois trop profond. Je me souviens de ces rêves, dans lesquels l’on me demandait d’uriner dans un endroit et parfois c’étaient des toilettes. A mon réveil, je m’étais encore fait avoir. Mince! J’avais encore mouillé mon lit.

Cependant, l’incontinence est normale chez tous les enfants jusqu’à un certain âge ( environ 7 ans). Néanmoins, cela peut prendre plus de temps chez certains enfants drépanocytaires. (J’ai compris cela un peu trop tard je pense lol)

Énurésie chez le drépanocytaire

Les causes de l’énurésie chez l’enfant atteint de drépanocytose, sont que:

  • Ce dernier a des reins qui n’arrivent plus à concentrer correctement les urines. Les globules rouges falciformes agissent comme des bouchons sur les reins. Les reins perdent ainsi leur capacité de rétention. L’enfant doit donc évacuer une plus grande quantité d’urine que les autres enfants.

Je me souviens à l’école, je partais plus souvent aux toilettes que mes camarades, mon éducateur pensait que je faisais exprès et que je n’aimais pas me tenir tranquille.

Les 3 fonctions des reins
  • L’enfant drépanocytaire est encouragé à boire beaucoup d’eau (voir article) pour éviter d’être déshydraté. Ce bon conseil augmente la quantité d’urine qu’il doit évacuer.

Boire constamment de jour comme de nuit a un prix, plusieurs réveils durant la nuit, un sommeil donc perturbé.

  • La fatigue due à l’anémie peut être aussi une cause. En effet, l’enfant aura du mal à se lever à temps et peut aussi avoir un sommeil profond à cause de son état anémique.
Fatigue chez le drépanocytaire

Pour finir, punir votre enfant atteint de drépanocytose, pour qu’il arrête de faire « pipi au lit », ne servirait pas à grand chose à part fragiliser son état émotionnel déjà compliqué (aucun n’enfant n’est heureux de mouiller son lit). Vous devez plutôt en parler librement avec lui et l’aider au travers de certaines techniques existantes.

Protection pour matelas

Dans mon cas mes parents avaient recouvert mon matelas d’une protection en plastique qui se nettoyait rapidement. Aussi, ils me faisaient uriner avant de regagner mon lit et m’invitaient à retourner uriner si je n’étais pas encore endormi même si je n’en sentais pas le besoin. Vous pouvez aussi aller voir des médecins spécialisés.

Prenez soin de vous et de votre enfant.

Donald ABAKA

#DrépaConseils#DrépaAstuces#Drépanocytose#Drépanocytaires#SickleCell

Commentaires Facebook
Share