Dans cette deuxième partie de l’article sur la drépanocytose en une vie, nous parlerons de la tranche d’âge de 5 à 20 ans et dans la troisième partie de 20 ans à l’âge adulte. Nous avons dans ces tranches d’âge un taux de mortalité élevé du fait de la méconnaissance de la maladie et d’autres facteurs que nous verrons. Il est donc important de connaître les différentes manifestations et complications qui pourraient survenir, au cours de cette vie pour mieux y faire face.

 De 05 à 20 ans

Dans cette tranche d’âge le drépanocytaire verra survenir de nombreuses crises vaso occlusives (CVO). Ces crises seront dues à d’autres facteurs et une baisse d’oxygène dans le corps du drépanocytaire. Les globules rouges sont alors déformés en faucilles par l’hémoglobine S désoxygénée.

Crise Vaso Occlusive (CVO)

Ces hématies rigides se bloquent dans les petits vaisseaux et empêchent ainsi la bonne transmission de l’oxygène aux organes engendrant des douleurs intenses et brutales localisées en différentes parties du corps (mains, pieds, hanches, abdomen, etc….).

(Nous verrons dans un autre article les facteurs favorisant les crises vaso occlusives chez le drépanocytaire.)

AIT : Accident ischémique transitoire AVC : Accident vasculaire cérébral EP : Embolie pulmonaire HTAP : Hypertension artérielle pulmonaire IdM : Infarctus du myocarde TVP : Thrombose veineuse profonde

On notera, une hémolyse fréquente chez le drépanocytaire c’est à dire une destruction des Globules Rouges (GR). Chez les individus en “bonne santé”, les globules rouges sont détruits au terme d’une vie de 120 jours contre 20 jours chez le drépanocytaire. Cette destruction rapide des GR va demander à la moelle osseuse de faire un effort de régénération donc devra produire six (06) fois plus de globules rouges. Dix pour cent (10%) de ces globules rouges seront âgés de moins de deux (02) jours et seront donc des réticulocytes c’est à dire des globules rouges jeunes ne pouvant pas assurer une bonne oxygénation des organes.

En outre, l’hémolyse donnera d’une part une augmentation de la bilirubine libre et conjuguée qui est un pigment jaune, produit lors de la dégradation de l’hémoglobine, d’où la coloration jaune des yeux, des urines et de la paume des mains chez le drépanocytaire, et d’autre part un risque de lithiase biliaire qui se caractérise par la présence de calcul biliaire, corps cristallin formé par accrétion ou concrétion de composants normaux ou anormaux de la bile dans la vésicule ou les voies biliaires. (Dans mon cas j’ai dû subir une ablation de la vésicule biliaire)

Le jeune drépanocytaire, fera face à des infections persistantes, on notera une hyperleucocytose c’est à dire une augmentation du taux des globules blancs dans le sang. Aussi, l’on pourra aussi noter la décomposition et la mort des tissus osseux, appelée ostéonécrose causée par l’interruption de l’irrigation vasculaire des tissus osseux au cours des crises vaso occlusives.

Ostéonécrose

Par contre, les atteintes oculaire, auditive, cardiaque et rénale sont rares à cet âge, mais on pourra observer un retard pubertaire de 2 à 3 ans.

Il peut survenir plusieurs complications durant cette tranche d’âge, veuillez respecter vos suivis médicaux, et ne pas négliger les facteurs pouvant favoriser les crises. En effet, le patient drépanocytaire parfaitement suivi peut mieux gérer son état de santé.

 
Donald ABAKA
Commentaires Facebook
Share