Bien que variables d’un malade à un autre, les manifestations de la drépanocytose restent inoubliables par l’intensité des douleurs. Ainsi, je viens par cet article, tiré ça et là de certaines documentations, décrire les symptômes. Cependant, je reviendrai pour décrire au mieux mon vécu via d’autres articles sur certains sujets. La douleur ne se prouve pas, elle s’éprouve !!!

Les trois (03) principales manifestations sont : l’anémie, les crises douloureuses, les infections. Aussi, les crises douloureuses sont plus fréquentes et plus graves durant la petite enfance et les manifestations peuvent apparaître dès l’âge de 3 mois.

1- L’anémie

L’anémie désigne un manque d’hémoglobine (ou de globules rouges) et se traduit par une fatigue excessive et une sensation de faiblesse. Lorsque l’anémie est assez sévère, le malade peut avoir des difficultés à respirer et une accélération des battements du cœur (tachycardie), le moindre effort est perçu comme avoir effectué un sport intensif.
Drépanocytose : Coloration Jaune des yeux 

Drépanocytose : Coloration Jaune des yeux

Par contre, les drépanocytaires sont anémiques en permanence mais s’y adaptent généralement assez bien. Parfois, les seuls signes visibles sont la fatigabilité et une couleur jaune des yeux ou de la peau, appelée jaunisse (ou ictère), et une coloration foncée des urines. Ces manifestations sont, en elles-mêmes, sans conséquences médicales graves.

La rate

La rate

 

Ensuite, la sévérité de l’anémie peut varier au cours du temps. Elle peut s’aggraver brutalement en cas de fonctionnement excessif de la rate, on parle de séquestration splénique (splénique : qui se rapporte à la rate), ou en cas d’infections à l’origine de crises dites aplasiques (elles sont dues à l’arrêt temporaire de fabrication des globules rouges). 

2- Aggravation de l’anémie

2.1 Séquestration splénique

Le fonctionnement intensif de la rate est une manifestation qui se retrouve surtout chez l’enfant drépanocytaire. La rate est un organe situé en haut à gauche de l’abdomen (voir image ci-dessus) et dont un des rôles est de filtrer le sang et d’éliminer les substances nuisibles (bactéries, toxines…).

Les manifestations de la séquestration splénique sont :

  • Des douleurs abdominales ;
  • Une augmentation très soudaine du volume de la rate (splénomégalie),
  • Une pâleur marquée et, de manière générale, une aggravation de toutes les manifestations de l’anémie

La séquestration splénique est brusque et importante. Par conséquent, elle peut mettre la vie en danger, surtout chez les enfants de moins de sept ans atteint de drépanocytose. Ainsi, si le malade ou son entourage pense reconnaître les signes d’une séquestration splénique, il est conseillé de conduire le malade en urgence à l’hôpital.

Palper une rate

Palper une rate

 

NB: Il est conseillé aux proches de l’enfant drépanocytaire d’apprendre à palper la rate.

2.2 Crises aplasiques

Les crises aplasiques de la drépanocytose se caractérisent par des manifestations telles que la fièvre, les maux de tête, les douleurs abdominales, une perte d’appétit ou des vomissements. Ces manifestations sont transitoires.

En outre, ces crises peuvent être liées à un manque en vitamine B9 (acide folique), affection bénigne qui passe souvent inaperçue chez les enfants non drépanocytaires.

Les aliments et les vitamines

Les aliments et les vitamines

Nous terminons sur ce point, nous aborderons dans le prochain article les Crises Vaso-occlusives et leur implication sur le drépanocytaire.

NB: Il est conseillé aux drépanocytaires de prendre régulièrement l’acide folique et de consommer des aliments riches en vitamine B9.

Prenez soin de vous, parce que la drépanocytose n’est pas une fatalité.

Donald ABAKA

Commentaires Facebook
Share